(L'éco)interprétation

 

Un concept, un art

 

L’interprétation du patrimoine est « l’art de faire comprendre à des visiteurs la signification et la valeur d’un lieu ». (F. Tilden, 1957). Ce concept nous vient d’Amérique. Il vise à faire vivre une expérience aux publics sur un site patrimonial.

C’est une forme de médiation. Elle permet de donner du sens aux différents éléments observés par un visiteur sans nécessairement entrer dans des explications ou une démarche scientifique.

 

 Des médias très variés

 

Le concept d’interprétation s’appuie sur l’utilisation de médias très variés. De manière générale on distingue les médias humains (visites, démonstrations, spectacles, animations diverses) des médias matériels (expositions, sentiers, publications, bornes, créations artistiques).

 

 Une démarche spécifique

 

La démarche d’interprétation est une démarche globale.

  • Elle permet de faire découvrir des patrimoines de manière unique en se basant sur les spécificités des lieux : «ça se passe ici et nulle part ailleurs».
  • Elle se base sur une étude intuitive et méthodique des lieux, du sujet.
  • Elle identifie les potentiels d’interprétation, définie les objectifs et les messages.
  • Elle cible le public et prend en compte ses attentes.
  • Elle implique de créer des parcours ponctués de stations, de tisser un fil conducteur, d’imaginer des personnages et des scénarios.
  • La démarche propose des supports médiatiques, prend en compte la mise en tourisme et les couts de fonctionnement.
  • L’ensemble de la démarche est synthétisé dans un document unique : le plan d’interprétation.

 

Quelques principes d’interprétation

 

Les principes d’interprétation présentés ci-dessous, peuvent servir de guide pour bâtir des séquences d’animation, concevoir une exposition, une muséographie, un sentier, rédiger un livret de découverte etc. Interpréter c’est :

 

  • Suggérer plus que décrire et ainsi dépasser la simple information sur des faits.
  • Interpeller et provoquer autant que chercher à s’instruire.
  • Faire appel à la sensibilité, aux émotions, émerveiller.
  • Privilégier la participation du public et faire appel à son vécu.
  • Établir des liens entre des faits relevant du passé et les réalités des temps présents mais aussi à venir,
    évitant ainsi un discours passéiste sur le patrimoine.
  • Il s’agit aussi de parler d’une situation locale tout en portant un regard plus vaste (effet de zoom).
  • Concevoir un thème fédérateur (voire un problème) qui donne du sens (esprit des lieux) et qui organise
    les sujets à aborder et les histoires que l’on veut raconter.

Que peut-on interpréter ?

 

Pour Idées, tous les patrimoines sont importants et source d’émerveillement. Que votre projet concerne la Nature, l’agriculture, la petite Histoire, l’archéologie, l’architecture, l’industrie, un quartier, l’océan, un bout de montagne...n’hésitez pas, contactez l’atelier !

 

 

Eco-interprète, un métier

 

Un éco-interprète est un « Chef de projet en ingénierie de l’éducation à l’environnement.» Il est à la fois pédagogue et médiateur, il initie différents publics à l’environnement. À travers des actions de sensibilisation, d’information et de formation qu’il conçoit, organise et gère, il a pour objectif de responsabiliser les enfants, les adultes et les décideurs vis-à-vis de l’environnement.

 

L’éco-interprète est un intermédiaire entre un milieu et un public.

 

Quelques exemples d’interprétation

 

  • Une façon d’animer
    Un guide qui utilise des Legos pour expliquer la formation du Grand Canyon.

  • Un fil conducteur et un scénario :
    « Il a suffi d’un arbre pour créer un Pays ».
    « Colette Castanier raconte son pays, la Châtaigneraie auvergnate, ses proches voisins, les Castagnaïres, son arbre préféré, le châtaignier, son pêché mignon, la châtaigne. »

  • des aménagements
    « nous avons mis la main sur notre nombril pour qu’il ne soit pas attiré vers le nombril des histoires. On a mis l’oreille et nous avons entendu des tapotements. C’était les histoires qui se fabriquaient.
  • Des créations artistiques
    Sculptures, tressages, installations etc.
  •  Des livrets

Pour accompagner un sentier.